gare

Samedi dernier, j'avais programmé un bond de 45 numéros de  départements en trois heures ; quinze numéros à l'heure me semble une bonne moyenne.

Malencontreusement à l'arrivée Gare de Lyon, un chariot à bagage avait lui aussi programmé un saut. A pied joint sur la voie. Bien entendu, c'est la voie J qu'il a choisie, loi de Murphy pour les tartines de confitures, les caisses de supermarchés et les quais de gare. J'ai donc attendu vingt-cinq minutes avec vue dégagée sur la ligne d'arrivée qui me narguait ; le temps de dégager le dit charriot. Tous tassés devant la porte fermée, bébés en pleurs, portables frétillants.

Vingt-cinq minutes, car pour une demi-heure, il y aurait eu indemnisation.

Au revoir le Gard,  salut Paris !