CapPhi

Clic droit pour agrandir
Une oeuvre de CAP Phi immortalisée par Pastelle au salon 2019 "peinture fraîche" à Lyon.

 

On vous l'a surement dit, il faut se méfier de ce qu'on reçoit dans sa boîte, il y a un risque d'attraper des virus et toutes sortes de saletés jointes séparément. Mais moi, je ne me méfiais pas, pas du tout. L'expéditrice m'était connue, c'est Pastelle, qui vient souvent ici surveiller ce blog m'encourager et dont les talents de photographe sont universellement reconnus.

Et donc, je ne me méfiais pas du tout et vlan, je reçois ce dragon pile dans l'oeil ! Il m'a dit : "AniLouve, je viens te demander raison. Pff Pff Pff (il crache de la fumée blanche en parlant). Certains affirment qu'en me voyant ils pensent  à toi. Pff Pff  Pffff (ses nuages de fumée ne font pas peur, ils sont beaux comme des fleurs). Mais regarde comme je cambre le dos, tu es assez souple toi pour faire cela ? Pff Pff Pfff (ses bouffées de chaleur ne font pas peur, mais vous avez vu ses dents ? Là, Je me ratatine). Tu vois ma crinière flamboyante, elle n'est ni poivre ni sel, elle ! Pff Pffff (Il se donne trois quatre rebonds et lève le pied façon karatéka). AniLouve, je te défie en duel. Au PINCEAU ! Vlan (son défi il le signe à la pointe de son plumeau d'un O qui veut dire Oeil) ! "

Et me voilà avec un duel sur le dos, défiée par un dragon inconnu. Mais je n'ai pas peur. Parce que je suis flattée qu'on puisse penser à moi en le voyant. Et parce qu'il a oublié de  cacher le coeur qu'il se trimballle au bout de la queue.

Salut petit Dragon. A demain dans le pré. T'as de beaux yeux, tu sais ?