journuit

Hé hé, samedi sera le jour de la nuit. La mairie va éteindre les  lumières et les courageux pourront monter au village aux lampions et en chanson.

Déjà, on pourrait en permanence désactiver un lampadaire sur trois mais c'est une autre histoire.

Le bonjour du jour est lui aussi en deux volets. En vrai, ce ne sont pas des volets mais la porte fenêtre de Paul, notre crépier breton. Elle sert un peu de panneau d'affichage, les variétés de crêpes, de galettes, les cidres, les bierres, les jours de la nuit, le festival de la randonnée ... Mais le volet de droite, en reflet, raconte lui aussi une autre histoire. En prenant ma photo, j'ai entendu miauler. Normal, il y a beaucoup de félins errants dans le village. Mais décidément, ce miaulement ressemblait trop à un gazouillis d'enfant. Et effectivement, dans la poussette abandonnée, un charmant bout de chou m'a fait moult risous.

Qu'on se rassure, à côté de chez Paul il y a une autre boutique, et dans l'autre boutique, une maman ...

Salut les lumières qui cachent les étoiles !