afffiche

-  Affiche, tu es en berne ?

- Non, je me décolle un peu pour me pencher. Collée contre le mur, je n'ai presque pas de visibilité. Là, je vois plein de tuyaux de descente des eaux pluviales. Je vois que les pavés sont mouillés mais il n'y a personne pour se casser la gueule.  Je vois la porte de chez Paul, c'est de là que viennent les bonnes odeurs. Je vois le porche et derrière j'apperçois même la porte d'AniLouve. Range-toi au bord, je vois aussi un véhicule qui arrive.

- Mais tu sais que lorsque tu te tortilles ainsi personne ne sait ce que tu racontes ?

- Pas grave. Demande à Prévert. Salut les gens !