26 août 2011

Bonjour la chaise et Bonjour le papillon.

Je ne sais pas comment s'appelle ce papillon, au grand désespoir de Number Two qui voudrait savoir. Je ne sais pas non plus comment s'appelle la chaise. Hier matin, ils ont noué une idylhe. Le papillon désirait un peu de repos à la chaleur de la véranda. La chaise trouvait sa compagnie légère. Je les ai dérangés. J'ai secoué la chaise pour vérifier si, à s'oublier ainsi, le papillon était toujours vivant. La chaise, non. Le papillon s'en est allé se cogner à la vitre. La chaise a demeuré. Salut la chaise ! Salut le papillon !
Posté par AniLouve à 09:38 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

25 août 2011

Bonjour la Charrue !

En bout de champ, le laboureur fait pivoter l'age pour changer le sens de versage. Je n'ai pas eu l'opportunité d'utiliser la charrue que nos hôtes ont laissé à disposition dans le terrain devant la maison.Les tracteurs du coins sont très actifs ; du matin au soir, ils gigotent sans cesse. Mais, personnellement, je n'en ai pas.Ce qui n'est pas une raison pour partir sans saluer la charrue. Salut la charrue ! Tu veux que je te chante la Brabançonne ? Ô Belgique, ô mère chérie, ... Tu vivras toujours grande et belle Et ton invincible... [Lire la suite]
Posté par AniLouve à 18:47 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 août 2011

Bonjour Chausse-pieds !

Un chausse-pied pour droitier, un chausse-pied pour gaucher. Un chausse pied pour le pied droit, un chausse-pied pour le pied gauche. Toute maison convenable recèle 4 chausse-pieds.Personnellement, je n'en ai qu'un, dans la boîte à cirage et je ne le sors jamais (et la boîte à cirage rarement). Ces deux chausses là, je les ai rencontrés sur le pas de la porte. Pendus. Visiblement, l'un d'eux a beaucoup bataillé lors de sa dernière tentative. Ouille ! Un petit pansement, peut-être ? Salut les deux copains chausse-pieds ! Oups !... [Lire la suite]
Posté par AniLouve à 12:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
23 août 2011

Bonjour Balance !

Tu fais bien de te cacher, Balance ! Je ne te cause pas. Inutile de cafter. Je ne veux même pas en entendre parler. A cent grammes près et quoi encore ? C'est toi qui devrais avoir mauvaise conscience. Moi, ça va. Ton ascendant poisson, tu te le gardes. Avec un filet de citron si tu veux. C'est ça, pleure. Boudue, boudin. NON ! La balance bleue non plus n'a pas envie de te parler. Salut Pèse-Personne ! Personne à peser.
Posté par AniLouve à 13:53 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
22 août 2011

Bonjour Tulipe !

Et chose, elle a vécue, ce que vivent les choses Bonjour la tulipe. Tu te rouilles, ma vieille. Les saules te diraient que tu ne fais pas assez d'exercices. Comme si tu pouvais t'agiter en tous sens. Mais tu ne devrais pas tourner le dos au nichoir. C'est dur de se faire des copains. Sautillette te dit "Bonjour la fleur. Tu peux parler ? Je m'en vais samedi." Number two te dit "Tu pourrais lancer des missiles, boum boum boum".Le petit garçon au nom d'arbre ne t'a même pas vue. Peut-être t'aurait-il aimé ? Salut la fleur !... [Lire la suite]
Posté par AniLouve à 11:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
21 août 2011

Bonjour Balance !

"Je penche, donc je suis" Un fléau, deux fléaux, Roberval, romaine, peson ? Elle s'en fout royalement, c'est une vulgaire balance commerciale des logis, bleue. Lorsque son aiguille pointe à la verticale, bien droite, bien sage, la balance se désespère de son inutilité. Qu'on planque sur son plateau quelques gousses d'ails et quelques feuilles de laurier qu'on ne sait où ranger, elle les supporte patiemment. Mais elle ne vit que pour les quelques secondes de gloire où l'on dépose  un butin dans sa coupe. Elle vibre, elle penche,... [Lire la suite]
Posté par AniLouve à 14:25 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

20 août 2011

Ah, la vache !

(C'est statutaire, je dois saluer une vache.) - Bonjour la vache. - Meuhh. - Es-tu fière d'avoir des Croisés dans tes ancêtres ? - Meuhh. - Des Cotentines, des Augeronnes, des Cauchoises. Un arrière arrière arrière trisaïeul Viking peut-être.- Meuhh.- Mais tu n'as aucune raison de t’enorgueillir de tes ancêtres. Il n'y a pas de mérite à descendre d'une vache à lait.- Meuhh - On dirait que tu boudes. - Meuhh. - Que dis-tu, Vache ?- Tu ne m'as choisie que parce que tu voulais une vache. Couleur locale.- Mais non, tu es toute douce, tu... [Lire la suite]
Posté par AniLouve à 08:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
19 août 2011

Bonjour Princesse Trombone

Qui a dit qu'il était inerdit d'être moche lorsqu'on est Princesse ? D'ailleurs être princesse aide beaucoup à être moche et être moche, non, cela n'aide pas à être Princesse. Princesse Trombone a réussi à occuper Sautillette pendant presque 1/4 d'heure, puis elle a réussi à occuper mon bureau pendant 3 jours, puis le bureau de mon ordinateur pendant 3 semaines. Et la voilà qui occupe mon blog ... Salut Princesse Trombone ! Les princesses sont désormais passées de mode. (J'espère).
Posté par AniLouve à 12:12 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
18 août 2011

Bonjour le fauteuil

Dans la maison que l'on me prête actuellement, un fauteuil assez confortable contemple inlassablement la télévision, même lorsqu'elle est en grève. Il est ma foi accueillant, d'un caractère franchement pacifique. Sur le côté gauche, un bouton légèrement disgracieux, presque inquiétant, ternit la blancheur de sa peau. Mais lorsque je fais des papouilles à ce bidule, le fauteuil en joie déploie un appuie-tête, déploie un appuie-jambe, et s'étire en ronronnant. Je suis allongée, détendue, sereine. Je ne crois pas qu'il y ait un petit... [Lire la suite]
Posté par AniLouve à 09:29 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
17 août 2011

Bonjour les ours normands !

Je me demande d'où vient cette manie de se mettre en rang par ici. Mais je crois que je vais rapidement mettre ces ours au pas. Ce sont les derniers ours normands. Enfin, les derniers ours dans cette maison en Cotentin. C'est une espèce terriblement en voie de disparition. Au dernier  comptage, ils n'étaient plus que 17, trop jeunes pour se reproduire. La situation semble sans espoir. Plus que quinze. On assiste  de fait à un véritable génocide. Ils sont totalement vulnérables et  sans défense. D'apparence... [Lire la suite]
Posté par AniLouve à 12:30 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :