Dis Bonjour !

01 février 2015

Bonjour Arthur !

20150110_131822-499f7d1

Lorsque j'ai dit bonjour aux gnomes, Arthur a grogné. Eux, des feutres, lui, un porte crayons, tout cela au rayon accessoires de bureau, alors pourquoi eux et pas lui ?  D'autant qu'Arthur et les gnomes ont le même âge. Je l'ai entendu siffler entre ses dents "pas de chance" et je l'ai vu ravaler une larme.

Puis lorsque j'ai dit bonjour à une botte de spaghettis et qu'un visiteur a évoqué un hérisson, Arthur était si triste qu'il est parti se cacher dans la prairie. Et il a failli en ravaler son taille-crayon (caché au milieu de son museau).

Personne ne peut rester insensible à la détresse d'Arthur.

Alors voilà : Salut Arthur ! Mais attention, interdiction de piquer les petites filles que tu pourrais croiser.

Posté par AniLouve à 12:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

31 janvier 2015

Bonjour les fières !

fières

Inutile de frimer, je vous plonge quelques minutes dans la bouillante eau et vous serez toutes raplaplas. Alors, hein ... ?

Posté par AniLouve à 17:29 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
30 janvier 2015

Bonjour ! Caviar pour tous.

caviar1

- AniLouve, tu veux parler des censures sous le tsar, de l'écologie des enveloppes ou de la gauche caviar et de la différence entre caviarder et caviardiser ?

- De quoi voudrais-tu que je parle ?

- Du tsar !

- OK !  Nicolas Premier avait un très très joli nom. Mais il n'avait pas si bon caractère que cela. Il valait mieux ne pas trop le contredire. Sans quoi, ni une ni deux, votre belle prose était passée au caviar. Plein de petits ronds noirs partout sur votre beau texte. Caviardé sans préavis, pire que des esturgeons de la Baltique.

caviar2

- Et tu crois que l'intérieur des enveloppes doit être censuré ?

- Là je suis assez perplexe. S'il s'agit d'économiser de l'encre, pourquoi imprimer les zones de non lecture ?

- Pour qu'on ne puisse pas lire ton courrier par transparence.

- Logique. Il s'agit donc d'une autre forme de censure.

caviar3

- Et caviardiser alors ?

- Caviardiser est à la gauche caviar ce que ringardiser est à la gente ringarde. Si tu te fous un oeillet à la boutonnière pour relire tout Théophile Gautier, tu te ringardises. Mais si tu règles tous les problèmes du monde entre un verre d'Aberlour, un canapé haut de gamme et entre soi, là tu te caviardises.

- AniLouve ? Tu dérapes. Tu en es à combien de verres caviar ? Attends, je vais saluer pour toi : salut les visiteurs. Désolé, il semble que nous ayons un problème en régie.

Posté par AniLouve à 19:01 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 janvier 2015

Un chouette bonsoir !

chouette

C'est connu, les chouettes s'introduisent en catimini dans les maisons, de préférence de nuit. Celle-ci a pénétré chez nous par la cheminée, peu après zéro heure, le 25 décembre. Je crois que M. devait l'adopter. En attendant, je viens de l'installer contre ma fenêtre.

- Je t'aime bien, Chouette, tu peux rester là, fonds toi dans le décor. M. ne te trouvera pas tout de suite. Ensuite nous aurons établi une situation de fait. D'accord ? Salut Petite ! (Elle n'a pas encore de nom. Agathe serait trop évident).

Posté par AniLouve à 20:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2015

Qui veut jouer à Pigeon vole ?

chaquivole

(Une bd que je viens de lire : MangeCoeur)

Un chat qui vole, vous en voudriez un ? Il vous sauterait très affectueusement dessus avec élan. Quoiqu'il en soit, si vous ne rêvez pas de voir voler votre gros félin, lui si. Et parfois même, il essaie.

Salut les ziozios et les papillons ! Vous l'avez échappé belle.

Posté par AniLouve à 21:49 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


27 janvier 2015

Bonjour Pizza Express !

pizza

- AniLouve, pas de bonjour hier ? Ni avant-hier ? Tu boudes ?

- Non, non, je suis là, mais je suis seule. Il n'y a que Pizza Express qui a bien voulu m'accompagner. En ce moment, les affaires sont plutôt moroses. Personne ne se bouscule au portillon.

- Et dis-moi, à quoi reconnaît-on un bonjour d'un bonsoir ?

- Bonsoir de bonsoir, c'est une bonne question. Peut-être que si j'édite le message le soir et qu'il est lu le matin c'est un coucou ? Ou alors, le contraire ? Ou juste : Salut !

Posté par AniLouve à 22:20 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
24 janvier 2015

Bonjour les poètes !

lho

(M.25 ne sait pas écrire. Il a signé de son empreinte ugitale)

Hé hé ! On va émanciper la poésie. Mais de manière tristounette. Tristou-tristounette. Même si je  ne sais  dans quelle langue on émancipe.

Je l'ai vu sur la plus rapide des marches

Une chutte et un spasme

Il a sifflé la vie

Ce n'est pas ce qui est écrit

Mais je n'aime pas vraiment.

 

Salut N.79 !

Posté par AniLouve à 20:14 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
23 janvier 2015

Rebonjour, les gnomes !

nains

- Hé, les nains, vous perdez la mémoire ou quoi ? Vous êtes déjà passés ici il y a une petite demi-heure.

- Ce n'est pas de notre faute, chef. Quand Fille Jolie a vu ton bonjour, elle nous a renvoyés ici pour qu'on se montre de face.

- Mais qu'est-ce que je vais faire de vous, moi ? Le bonjour est bouclé maintenant, Je ne peux plus rien faire.

- AniLouve, tu pourrais faire un re-bonjour.

- Mais, les gnomes, vous voyez bien que ça aussi, c'est déjà fait. Et d'abord où est le gnome magique qui change  les couleurs des autres ?

- AniLouve, celui là n'a pas survécu.

- Oh ... Bon , mais maintenant, inutile de revenir, OK ?

 

Posté par AniLouve à 21:13 - Commentaires [5] - Permalien [#]

Bonjour les gnomes !

gnomes

Les gnomes vivent vieux. La preuve : ces bonhommes feutres ont bien plus de vingt ans et d'une génération à l'autre écrivent encore ! D'accord, ils se sont accordés une longue période de sommeil. D'accord, Fille Jolie en a bien pris soin. Mais c'est tout de même un exploit : salut les Gnomes. La petite Merveille peut colorier avec vos sourires.

Posté par AniLouve à 19:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
22 janvier 2015

Bonjour Vieille Branche !

minable

Tu sais que tu es fort minable ? Tu sais que je ne t'aime pas ? Tu sais que je ne connais même pas ton nom ? Tu sais que tu as maintes fois failli passer aux ordures et que je jette tous les morceaux que je casse en passant ?

fort

Tu sais que nous sommes en hiver ?

qui

Alors bon dieu, qu'est-ce qui te prends ? Ce n'est pas le moment d'être heureuse. Et voilà que tu as contaminé ton voisin le coleus qui s'en donne à coeur joie bien que censé ne fleurir qu'au milieu de l'été.

Salut Rhipsalis !

(Ben quoi, je ne savais pas ton nom mais M. oui)

Posté par AniLouve à 19:56 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


Fin »