49553008

Trop pressée, j'étais. J'ai envisagé de me contenter de rendre les livres sans en emprunter de nouveaux, et puis, pour ne pas me retrouver en manque, j'ai finalement embarqué n'importe quoi. Les bouquins  que les personnes avant moi avaient rendus. Et un ou deux arrachés en passant au présentoir des nouveautés.
Opération  bibliothèque menée à bien en trois minutes chrono.
En fait, c'est une médiathèque, mais je n'emprunte que des livres.
Médiathèque "Alphonse Daudet" car, hé oui, "Le petit chose" c'est à Alès que cela se passait.
J'espère que dans le tas ...
C'est tout de même ballot de ne pas prendre le temps de choisir les compagnons de plusieurs heures.
Quoique parfois le hasard organise des rencontres heureuses.
Voyons ce qui sort du cartable.

Tea-bag de Henning Mankell.

Tea-Bag jeune Nigériane, traverse l'Europe à pied, persuadée que tout la haut, en Suède, une porte s'ouvrira pour elle. Tania, venue de Smolensk a franchi la Baltique à la rame ...

Cela devrait me plaire.

"Le magasin des suicides" de Jean Teulé.

Un magasin où l'on vend depuis 10 générations tout ce qu'il faut pour se suicider ... surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre.

J'ai vu des interview de J.Teulé. Sera-t-il aussi intéressant à lire qu'à écouter ?

"Jaune camion" de Mi Jianxiu (la première enquête du juge LI)

Un polar. Ne pas confondre le juge Ti qui opérait dans la Chine ancienne avec le juge Li qui devrait m'emmener à Qingdao aux confins de la Mongolie d'aujourd'hui.

J'ai déjà lu quelques épisodes du juge Ti, et j'en étais lassée. Li réveillera-t-il mon envie ?

"Pourquoi personne ne me collectionne ?" de Robert Benchley.

Cela se veut humoristique, c'est petit et écrit gros. Bôf, on verra.

"Le grand Santini "de Pat Conroy

Au cœur de l'Amérique puritaine sudiste des années 1960, a chronique flamboyante et impitoyable d'une famille soumise à l'autorité démentielle de son chef.
Sur les traces de Faulkner ou Tennessee Williams

436 pages : faudrait pas que ce soit rasoir ...

"Presque mort" de Ake Edwardson

Ake Edwrdson est un conteur exceptionnellement doué ..

Il ne vont pas dire non plus qu'il est chiant ?
Encore un polar. Suédois.

"Un rasoir dans les mains d'un singe" de Guy Marchand

Un premier roman poétique où un vent surréaliste s'engouffre dans les châteaux bordelais, faisant voler en éclat les plus solides certitudes.

Ouais ?

"Lorraine connection" de Dominiqe Manotti

Une lecture décapante du jeu politico-financier sous la forme d'un thriller haletant.

Pas trop convaincue.

"Fragments d'une femme perdue" de Patrick Poivre D'Arvor

... est-ce ce qu'on appelle une femme fatale : singulièrement belle, vénéneuse, fragile, cruelle, insaisissable ...

Je ne suis pas certaine d'aimer.

Mes lectures pour un mois.
Fille chérie qui doit venir dans une dizaine de jours y trouvera-t-elle son bonheur ?

Salut les livres et merci pour tant de voyages !